Ophir-Background-Picture.png
THE COLONIAL SYNDROME
Un projet éducationnel

Au-delà du documentaire Ophir, l'équipe et les communautés de Bougainville ont travaillé main dans la main pour produire une plateforme éducative intitulée The Colonial Syndrome. Le projet est dirigé par le professeur Kristian Lasslett de l'université d'Ulster et le Dr Ruth Saovana du Bougainville Peoples Research Center. Avec plus de 30 courts-métrages, elle mélange histoire, art et documents historiques afin de raconter une lutte existentielle pour la survie de l'île après un conflit, la Crise de Bougainville, qui provoqua la mort de près de 20 000 de ses habitants. 

 

Conçue comme une série de documentaires éducatifs en sept parties, accessible en ligne (pour une diffusion mondiale) mais aussi hors-ligne (pour maximiser l'impact local dans des zones n’ayant pas accès à Internet), la plateforme permet au public de plonger plus profondément encore dans les conséquences du colonialisme passé et présent et de comprendre ses dynamiques, ses structures et ses impacts sur les populations indigènes et leurs cultures, à travers le prisme de l'expérience des habitants de Bougainville. 

 

Chaque partie de cette série est racontée par des historiens, analystes politiques et philosophes locaux aujourd'hui présents dans les villages de Bougainville et qui offrent leurs histoires personnelles. Celles-ci sont soigneusement placées dans une chronologie qui conduit le spectateur à travers un siècle d'histoire marqué par la violence, les traumatismes, la résistance et le renouveau. Les films sont accompagnés de photographies et de documents provenant d'archives coloniales, universitaires et juridiques, qui documentent les idéologies et les stratégies qui ont influencé la mission coloniale et les incursions militaires ultérieures. Chaque partie est complétée par un essai historique qui présente la scène de manière très détaillée pour les utilisateurs les plus avertis.